Les sportifs devraient ils consommer du CBD ?

À première écoute, « CBD et sport », ça sonne mal puisque ces deux concepts semblent antagonistes. Mais ce n’est plus la même tendance aujourd’hui en raison des nouvelles réformes dans l’univers sportif et des bienfaits du CBD. Si vous aussi, vous vous demandez si les sportifs devraient ils consommer cette substance, nous allons donc vous éclairer sur cette préoccupation dans cet article.

La consommation du CBD dans le monde du sport

Si aujourd’hui, les sportifs peuvent en consommer c’est parce que les règlements en vigueur le leur autorisent. Ce qui n’était pas le cas, il y a quelques années déjà. N’ayant aucun effet psychoactif ou addictif sur la santé humaine, il est autorisé en France à la différence du tétrahydrocannabinol qui demeure prohibé. Depuis 2017, le Worl Anti-Doping Association (WADA) ne considère plus le CBD comme un produit dopant. De même, l'Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) a autorisé et promu la consommation du CBD dans le sport de haut niveau. De tout ce qui précède, les sportifs devraient en consommer à volonté. Pour avoir d’amples informations sur sa légalisation, lisez ceci.

Avantages de sa consommation avant, pendant et après le sport

Les compétitions sportives sont généralement source de trac pour les compétiteurs. Le CBD est un excellent produit pour y faire face. Il est reconnu comme un excellent antistress en raison de son effet très relaxant. Il vous permet donc d’avoir une humeur plus agréable et d’avoir un état d’esprit plus positif par rapport à votre compétition. Une fois que vous commencez les activités, vous aurez plus de pêche et d’énergie pour améliorer vos performances. Il est de ce fait un booster du mental et par ricochet du corps du sportif. À l’issue des activités, vous pouvez remédier aux entorses, courbatures, fatigues, crampes, craquages… grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Lorsqu’il est consommé avant d’aller au lit, il agit comme un excellent somnifère tout en vous offrant un sommeil paisible et réparateur. Cependant, il faut rappeler que sa teneur en THC doit être en dessous de 0,2%. Par précaution, il faut que les sportifs se tournent vers des commerces crédibles afin d’avoir de bons conseils d’usage et surtout de dosage.